#7 Après réflexion, appel à Sean

"Quel drôle de père ! Quel drôle de mari, qui ne se faisait aucun souci pour sa femme ! Mais au fond, pourquoi s’inquiéterait-il ?"

Stéphanie

Bonjour à toutes !
 
J’ai eu un sommeil agité, avec des rêves étranges. En me réveillant, à six heures, je ne me souvenais pas de ce qui n’était pas normal, puis ça m’est revenu : j’étais sans nouvelle d’Emily. Je n’osais pas consulter mon téléphone, car j’avais demandé aux abonnées de mon blog de m’indiquer si elles avaient vu quelqu’un lui ressemblant et j’avais donné mon numéro personnel. En fait, elle a l’allure de beaucoup de mamans : blonde, mince, jolie, le corps sculpté par les séances de stretching. Le tatouage et la bague réduisent l’échantillon, mais de nombreuses femmes sont tatouées, et il n’est pas certain qu’elle porte sa bague : elle a pu se la faire voler.
 
Heureusement, vous êtes de fines mouches. Je n’ai reçu que deux SMS : elle a été aperçue dans des lieux si éloignés l’un de l’autre (l’Alaska et le nord de l’Écosse – je suis impressionnée que mon blog soit lu jusque là-bas) que je ne vois pas comment elle aurait pu s’y rendre dans le laps de temps (court, je ne cesse de me le répéter) qui s’est écoulé depuis qu’on l’a perdue de vue.
 
J’ai envisagé de changer de numéro de téléphone, au cas où des milliers de mamans se mettraient en rapport avec moi pour essayer de se rendre utiles. Mais bien qu’il faille se montrer prudent et divulguer ses coordonnées personnelles avec parcimonie, c’est le seul numéro que possède Emily, et j’espère qu’elle va appeler. Nous tenons, Nicky et moi, à ce qu’elle puisse nous contacter.
 
Au dîner, il a commencé à s’agiter – ce qui est tout à fait normal. Il sentait certainement mon inquiétude. Ce n’était jamais arrivé qu’il dorme deux nuits de suite chez nous, sauf lorsque ses parents sont partis en week-end, et cette fois-là, nous nous étions bien amusés et personne n’était nerveux. Il m’a demandé quand sa maman allait venir le chercher, puis il a vomi son burger végétarien juste après l’avoir avalé. Je lui ai promis qu’elle n’allait pas tarder et que j’allais appeler son papa.
 
À 19 heures, j’ai téléphoné à Sean en Angleterre. J’étais tellement perturbée que bêtement, je n’ai pas réfléchi au décalage horaire. Il avait l’air groggy.
 
« Je vous réveille ? Pardon, je suis confuse ! » Pourquoi m’excuser ? J’étais sans nouvelles de son épouse !
 
Il a répondu d’une voix pâteuse : « Vous ne me réveillez pas. Qui est à l’appareil ? »
 
Bizarrement, j’ai failli éclater de rire : je m’étais toujours demandé s’il conserverait son accent britannique très distingué si on le réveillait au milieu de la nuit. La réponse était oui.
 
« Je suis l’amie d’Emily, Stephanie.
– Stephanie… » Mon nom ne lui disait apparemment rien, alors qu’il m’avait vue plusieurs fois. « Que se passe-t-il ?
– Je ne voudrais pas vous alarmer inutilement, mais Emily m’a confié Nicky et je me demande… où elle est et quand elle a prévu de rentrer. J’ai dû mal comprendre, je ne savais pas que Nicky resterait… »
J’ai senti que sa patience avait atteint ses limites, mais il m’a déclaré calmement : « Elle est en déplacement professionnel pour deux jours. » Clair et net.
« Ah ! Ouf, je suis soulagée. Pardon de vous avoir dérangé.
– Pas de problème. N’hésitez pas à me rappeler en cas de besoin… Stephanie. »
 
C’est seulement après avoir raccroché que je me suis rendu compte qu’il ne m’avait pas demandé comment allait Nicky. Quel drôle de père ! Quel drôle de mari, qui ne se faisait aucun souci pour sa femme ! Mais au fond, pourquoi s’inquiéterait-il ? Ils étaient en voyage d’affaires chacun de leur côté. C’était leur façon de vivre. Est-ce que les époux doivent obligatoirement se parler chaque soir ?
 
En plus, je l’avais réveillé. Les hommes sont capables de demeurer à moitié inconscients un bon moment après leur réveil : un luxe que les mamans qui élèvent seules leurs enfants ne peuvent se permettre.
 
Dans la soirée, Emily n’était toujours pas rentrée. Je n’ai pas rappelé son mari, et à nouveau, j’ai fait semblant de rien. Nicky a pleuré à plusieurs reprises. Je leur ai donné la permission de s’installer devant la télé de ma chambre pour voir des dessins animés jusqu’à ce qu’il soit l’heure de dormir. J’ai repoussé les idées noires, ainsi que les mamans apprennent à le faire. Il fallait simplement que je sois patiente. Encore une journée. Je n’avais plus qu’à attendre.
 
Elle n’était toujours pas là le lendemain soir. À son retour d’Angleterre, Sean m’a appelé de l’aéroport, visiblement préoccupé. Il a posé ses affaires chez lui, où il espérait sûrement (ou redoutait…) la trouver, puis est venu directement chez moi en voiture.
Dès que Nicky a entendu sa voix, il est sorti en trombe de la chambre de Miles et s’est jeté dans ses bras. Sean l’a soulevé, embrassé et serré très fort.
 
Bizarrement, sa présence dans ma maison, avec son petit garçon inquiet mais courageux, a transformé ma vague appréhension en véritable angoisse.
 
Plus de doute. Mon amie a disparu.
 
Vous toutes, où que vous soyez, apportez-nous votre aide.
 
Je vous embrasse,
Stephanie

  • General
  • 55
  • 165